Esquisses

La série « Esquisses » s’est imposée d'une manière un peu inattendue, en puisant transversalement dans d'autres séries.

Un négatif n’est jamais parfait et pour aboutir à un tirage harmonieux le travail dans le laboratoire consiste à intervenir au cours de l’exposition pour prolonger ou retenir la quantité de lumière qui va exposer la surface photosensible du tirage. Sous un agrandisseur ce travail est réalisé en interposant la main ou des petits caches en papier entre le flux de lumière et la future photographie. Dans le cas d’un tirage contact, comme dans mon travail, ce sont des caches adaptés à chaque image (souvent plusieurs) qui sont disposés temporairement sur le « sandwich » négatif / positif. Dans cette série ces caches en papier de couleurs, cartons, présents dans mon atelier constituent un univers graphique en soi-même. Il m'a semblé intéressant de partager cet univers avec vous et d'éclairer par là un peu le chemin d'élaboration de chaque image.